Guide Grossesse
Grossesse et précautions Examens médicaux Droits et démarches L'accouchement Nourrir bébé S'occuper de bébé Connaître bébé Matériel bébé Astuces et conseils
La surveillance médicale

   Comprendre les examens prénataux   

 
De la mère

Les examens prénataux

Comprendre les examens prénataux

Les échographies

Le suivi post-natal

De l'enfant

Les examens du nouveau-né

La vaccination

La mesure du périmètre crânien

Le poids de 0 à 3 ans

La taille de 0 à 3 ans

(Page 2 sur 2)

L'échographie

L'échographie est un examen indolore et sans danger qui utilise les propriétés physiques des ultrasons. Elle permet d'étudier le développement du foetus, du placenta et du cordon afin de surveiller le bon déroulement de la grossesse et de dépister d'éventuelles anomalies.

Si la grossesse se déroule normalement, 3 échographies sont recommandées et prises en charge par la sécurité sociale.
 

La foetoscopie

La foetoscopie est pratiquée uniquement pour confirmer des anomalies décelées à l'échographie. L'examen se réalise sous anesthésie locale, il dure environ une demi heure et nécessite parfois quelques jours d'hospitalisation.

Le médecin explore l'intérieur de l'utérus en introduisant dans l'abdomen un tube fin muni d'une lentille optique et d'une source lumineuse (un fibroscope) afin de vérifier les anomalies de développement du foetus. Si votre gynécologue le juge nécessaire, d'autres examens seront pratiqués.


L’amniocentèse

L’amniocentèse consiste à prélever du liquide amniotique afin de procéder à l'analyse des cellules flottant dans ce liquide. Elle permet de déterminer s'il existe une malformation du foetus (atteint d'une maladie génétique) en établissant son caryotype c'est à dire la carte des chromosomes contenus dans ses cellules.

L'amniocentèse s'adresse essentiellement aux femmes ayant plus de 38 ans et à celles ayant déjà eu un enfant trisomique. Elle est remboursée sur prescription. 

Cet examen est possible à partir de 13 semaines d’aménorrhée. Le prélèvement s'effectue sous surveillance échographique, sans anesthésie, le liquide est prélevé grâce à une aiguille très fine. Le risque essentiel est celui d'une fausse couche (moins de 1 % en France). Les résultats sont connus dans les 2 à 3 semaines qui suivent l'examen.


L’amnioscopie

L'amnioscopie est un examen réalisé en fin de grossesse quand le col est un peu ouvert, cet examen permet d'examiner la clarté et la couleur du liquide amniotique à travers la poche des eaux.

Un tube muni d'un système optique et d'une source de lumière (l'amnioscope) est introduit à travers le col de l'utérus, la couleur du liquide amniotique est ensuite examinée. L'observation d'un liquide vert est due à un mélange de méconium (selles émises par le foetus). Cela indique une souffrance foetale.

Cet examen est réalisé pour permettre une surveillance des grossesses à terme ou ayant dépassé la date d'accouchement. En cas de souffrance foetale, l'accouchement pourra être déclenché.


La radiographie

La radiographie permet d'avoir des images d'un corps en l'exposant à des rayons X. Il est nécessaire de signaler votre grossesse si vous devez faire une radiographie.

Les radiographies ne doivent être réalisées qu'en cas d'absolue nécessité (maladie grave).  Un tablier de plomb doit être placé sur l'abdomen de la mère pour protéger le foetus en cas de radiographie.

En fin de grossesse, une radiographie du bassin ou radiopelvimétrie peut être réalisée pour analyser les structures du bassin maternel afin d’autoriser ou non un accouchement par les voies naturelles (gros bébé ou présentation en siège par exemple). Cet examen réalisé correctement est inoffensif pour le foetus.
 

[Page précédente] 

© GuideGrossesse.com - Tous droits réservés │ Accueil  Conditions d'utilisation  │ Contact  │ Favoris