Guide Grossesse
Grossesse et précautions Examens médicaux Droits et démarches L'accouchement Nourrir bébé S'occuper de bébé Connaître bébé Matériel bébé Astuces et conseils
9-120x90_JC
L'accouchement

    La respiration pendant l'accouchement     

 

Préparer la valise

Les cours de préparation

Le choix de la maternité

Quant partir à la maternité ?

Les aides à l'accouchement

Les phases de l'accouchement

Les positions pour accoucher

La respiration pendant l'accouchement

Il est utile d'apprendre à bien respirer dans les conditions difficiles de l'accouchement : lors de contractions pour atténuer la douleur et lors de l'effort de la poussée pour mettre votre enfant au monde. Voici les différentes méthodes pour bien respirer pendant votre accouchement.


La respiration pendant les contractions utérines

La bonne respiration est une respiration qui reste le plus proche possible de la respiration naturelle, une respiration calme et lente.

La respiration haletante a des effets négatifs car elle peut entraîner des vertiges et des malaises dus à la suroxygénation.

Respirez tranquillement et lentement en utilisant le ventre et le thorax, et en insistant surtout sur l'expiration. La respiration abdominale consiste à inspirer et à faire gonfler le ventre et non la poitrine. Cette respiration profonde est celle du sommeil.

Apprenez à respirer pendant une minute, le temps de la contraction utérine, en soufflant tranquillement.

Sous péridurale, il est nécessaire de continuer à bien respirer pendant la contraction même si vous ne sentez plus la douleur afin d'oxygéner correctement votre bébé.

Pendant la contraction, le bébé subit une forte pression, bien respirer aide votre bébé à mieux la supporter.


La respiration au moment de la poussée

Au moment de la poussée, deux possibilités s'offrent à vous :

   1) Pousser en bloquant la respiration

La manière classique consiste à bloquer le souffle et à pousser en apnée. Bloquez la respiration en poussant vers le bas et en ouvrant le périnée. Cette méthode est efficace mais les risques de déchirures sont accentués.

   2) Pousser en soufflant doucement

L'idée est de pousser en soufflant doucement comme si l'on soufflait dans un ballon ou sur une bougie sans jamais l'éteindre. Pour cela, imaginez devant vous une bougie, soufflez dessus doucement pour faire bouger la flamme sans l'éteindre. Bloquez vos lèvres et soufflez sans gonfler les joues. Vous devez créer une pression vers le bas en ouvrant le périnée.

Il est important de penser à ouvrir le périnée lorsque vous poussez. 

Il faut un minimum d'entraînement avant le jour J pour apprendre à bien respirer. Pour une bonne maîtrise du souffle, les petits exercices sont à apprendre avant le jour de l'accouchement.

© GuideGrossesse.com - Tous droits réservés │ Accueil  Conditions d'utilisation  │ Contact  │ Favoris